Nachtzug 243

Publié le par Atrabilaire

Oui, je suis toujours vivant.
Et après deux mois de Semesterferien à gober des mouches, je viens de passer une semiane en France, pour un petit entretien, hum, mais passons.
Et donc, miracle, j'ai retrouvé mon Pentel, que j'avais paumé derrière mon lit à Noël (ne me demandez pas comment...)
Donc, pour prouver à ma horde de fans (enfin, surtout à un pov naze qui se reconnaîtra, et qui a mille fois intérêt à mettre son blog à jour, nom d'un chien) que je fais toujours des efforts pour dessiner, voilà ce que donne le Pentel dans un compartiment plein à ras-bord du train de nuit Paris-Berlin, où il est naturellement impossible de dormir. (par contre, on peut y boire du vin à 3 heures du mat, quand on a la chance de croiser un oenologue philosophe anarchiste)







Et promis Thomas, la prochaine fois, je leur fais des têtes plus grosses. Hum... Et puis, je remets des nus bientôt. Et plein d'autres trucs. Je progresse pas mal, alors, autant que je le montre. (ahah)

Publié dans Carnet de croquis

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Une Styrienne 02/07/2007 19:41

C est vachement bien dis donc... Je suis fiere de toi mon breton prefere. Geniess Berlin et surtout n oublie pas que je viens squatter ta bretagne en aout, advienne que pourra avec les timings de toutes tes amantes.. On s arrangera. Je suis flexible. Tout comme les jolies femmes de tes dessins. et le truc du Zug est vraiment genial. Go on!!!
Kuss aus der Steiermark, du big guy

theb 03/05/2007 18:19

Là ça va pour les têtes c'est bien...J'espère que ton voyage ne fût point trop exaspérant; tout cela me fait penser à Tardi et son travail sur Voyage au Bout de la Nuit de Céline. T'as dû bien t'éclater!Essaye de faire du dessin d'actu, 'y a matière en ce moment; d'ailleurs au passage j'ai fait un petit truc aujourd'hui même et c'est sur mon blog... après tu ne pourras plus me faire de remontrances quant à mes latentes mises à jour.Gros bisou mon Cocounet huileux bosse bien tu progresse et à plus!                                        THEB